Etudier un an à Montréal

L’expérience de vivre une année universitaire à l’étranger est une réelle chance et une opportunité magnifique de découvrir un autre mode de vie, une autre façon de penser. J’ai toujours voulu vivre cela et je n’ai été déçu en aucune façon.

L’accueil est très chaleureux, les québécois sont très serviables et respectueux. Un état d’esprit vraiment différent où la confiance est de rigueur et où la politesse et le savoir faire sont de mise.
Je retiens de nombreux facteurs qui ont fait de mon année une réussite totale.

Un enrichissement culturel

Le mode de vie nord américain est réellement différent tant par son climat, sa gastronomie que par sa diversité culturelle et géographique. Si au début, on éprouve quelques difficultés à s’adapter, notamment à la gastronomie malheureusement moins diversifiée et bien plus orientée fast food, on s’y fait malgré tout. D’un autre côté, on se réjouira des nombreux parcs naturels et petits squares de centre ville où l’on peut prendre un café, ou encore des nombreuses activités culturelles (festivals, musées, célébrations d’hiver …).

Un climat réellement différent

On a été prévenu avant de venir, au canada, il ne fait pas chaud. Par contre même si j’avais bien rigolé en voyant que sur mon bail, il était écrit climatisation incluse, j’ai été bien content de l’avoir lorsque l’été est si chaud, et qu’il fait plus de 25°C jusqu’à septembre. Ensuite, après l’humidité estivale (gare aux moustiques !) arrive un été indien grandiose où les couleurs des forêts boréales atteignent leur apogée (partir dans les Laurentides !) qui dure 10 jours début octobre.

Enfin, mi-novembre la première neige est là et bien là puisqu’elle durera jusqu’à mi-avril. L’hiver est long, très long et froid (-30°C parfois). Le vent aggrave nettement le ressentiment de la température. Les tempêtes de neige sont terribles et toute la ville est à mal pour déneiger les rues. Mais lorsque l’on vient d’un pays continental, il est surtout impressionnant et jouissif d’assister à un tel phénomène.

Pour ma part, j’ai été ravi de voir autant de neige, qui avec l’été indien, symbolisent vraiment le canada et c’est pourquoi il est préférable de venir une année complète afin de vivre chacune des ces saisons tant elles sont différentes et agréables (un peu moins l’hiver certes !).

Télécharger le rapport de Séjour d’un an d’études à l’université de Montréal – Guillaume Voisin

Post shadow